Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 19:54

Rendez vous était pris ce dimanche au buron de Chaudefour pour la dernière sortie organisée par le CAF en hivernale dans le Sancy.

Il est tombé beaucoup de neige en cette fin de mois de mars sur le Massif Central, malheureusement le redoux a pas mal transformé la neige et le programme prévu ne sera pas tenu, pas de couloir et de pente raide ce week-end mais de l'escalade facile.



Nous avons fait la Crête de Coq par l'arête, sans énorme pente et difficulté cette arête rocheuse se grimpe en 3 longueurs, on a pu donc faire de nombreuses manip' de cordes, nous nous étions organisés en cordée de 3 et montions en corde à double, un beau bazard au relais surtout quand la cordée suivante arrivait !!!


Petit bouchon au relais







































La marche d'approche était assez fatiguante, la pente est raide dans le final et on s'enfonçait jusqu'aux genoux dans une neige lourde et humide. Le temps était assez incertain mais finalement pas de précipitations dans la journée malgré un vent fort qui pimenté un peu l'ascension sur cette arête relativement effilée. Du sommet on a une vue magnifique sur toute la vallée de Chaudefour, les couloirs du Ferrand, la cascade de glace de la Biche et bien entendu sur l'imposante Dent de le Rancune.



Ce fût une journée riche, on a pu réaliser de nombreuses manip' de corde, tater du rocher en Nepal Evo, c'est pas évident sur des dalles de basalte lisses, se familiariser au rappel etc etc. Une bonne expérience et une mise en confiance en terrain rocheux.

 




Petite Traversée pour rejoindre le dernier relais









































Le groupe CAF, journée terminée !

elle est jolie cette crête de coq, elle ressemble au Cervin non ?

Conclusions:

Physiquement, pas de problème, le cyclisme maintient une forme parfaite, quelques courbatures le lendemain car ça ne fait pas travailler les mêmes muscles.

Au niveau matos, les Sportiva EVO GTX sont parfaites, pas de douleur au pied malgré une journée passée en rocher, coup de pied précis et rigidité sans faille. Je n'avais pas mis de chaussettes thermiques et j'ai eu froid aux 2 petits orteils en fin d'après midi, rien d'alarmant en fait on a attendu longtemps aux relais sans bouger puis en bas de la paroi dans la neige, je ne pense pas que ça remette en cause la thermicité des chaussures.
Habillement: RAS, pas mouillé (mon pantalon CIMALP ne semble cependant pas du tout imperméable) , pas froid.

Il faut pas mal de sangles longues, j'ai manqué un peu de matos d'escalade, quelques mousquetons à vis aussi et un Reverso de Petzl semble bien pratique même si un bon vieux huit fait l'affaire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires