Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 18:19

Le samedi matin nous avons effectué une voie d’escalade de 200 mètres à Ailefroide (cf. Article Ailefroide), nous montons l’aprèm au refuge des Ecrins (3175m) pour faire le couloir sud de Roche Paillon puis effectuer la traversée jusqu’au Pic de Neige Cordier par Roche Emile Pic et le col du même nom. C’est une course assez complète : pente de neige, escalade rocheuse, terrain mixte, rapidité, gaz. Un bon concentré dans un niveau peu difficile : la course est cotée PD.

Après 4h00 de marche, on arrive au refuge des Ecrins. La vue est magnifique sur la Barre des Ecrins, ça n’a pas changé depuis l’an dernier. On a amené notre propre bouffe pour 1 à 2 jours.

La Barre des Ecrins, toujours aussi stylée


On se lèvera à 4h, 1h après les cordées partant pour le Dôme de Neige des Ecrins. Du coup à 3 heures, c’est le « trifouillage » intempestif, je ne sais pas ce que les cordées du Dôme cherchent dans leur sac mais ça va bien durer 1 heure. Quand on se lève, on comprend : il neige, aucune visibilité, personne n’est partit. Ça s’améliore un peu, nous partons vers 5h30.

Il y a 20 cm de neige fraîche au départ. On rejoint le col neigeux au-dessus du refuge (2 mecs font la trace devant nous), ça brasse. On remonte la pente de neige jusqu’au pied du couloir qu’on atteint après 1 heure de marche. C’est 30cm de fraîche sans regel nocturne : la progression est ralentie. Durant l’été il faut s’attendre à trouver une rimaye à cet endroit.

On attaque le couloir Sud qui est goulotté sur les 50 premiers mètres. C’est une pente régulière de 300m à 40° jusqu’à son sommet. Il est en bonne condition. Ya de l’ambiance car on avance dans « les nuages » avec une visibilité limitée. On est 4 à grimper au même rythme, 1 heure après on arrive à son sommet. Pour rejoindre le sommet de Roche Paillon, c’est en temps normal du rocher facile, mais là on est face à des conditions hivernales : tous les rochers sont plâtrés de neige. Théo rejoint le sommet avec prudence, les autres renoncent et moi aussi. C’est trop délicat. Pour la traversée d’arête par Roche Emile Pic, on choisit de ne pas tenter l’impossible : l’arête est très cornichée sur une cinquantaine de mètres et les conditions météos ne sont pas bonnes. Du coup aucune visibilité sur la Meije et les autres sommets.

On redescend par le couloir face à la pente. Une éclaircie, on voit les cordées sur les pentes du Dôme de Neige, 1h plus tard on est au refuge. La matinée est finalement bien ensoleillée.

Roche Paillon et le couloir Sud

 

Dommage que la météo n’ait pas été de la partie, sinon cette course  est un magnifique terrain de jeu qui n’est pas très connu, pensez-y si vous restez plusieurs jours au refuge. On remercie d’ailleurs le gardien et son équipe pour la convivialité et l’accueil réservé.

 

Olivier & Théo

Partager cet article

Repost 0
Published by Oliv et Aurel - dans Alpinisme Ecrins
commenter cet article

commentaires

Oliv et Aurel 18/01/2010 21:58


Merci,
Les Ecrins c'est bien cool en effet: longue marche d'approche, itinéraire sauvage, espace énorme mais c'est un peu plus délicat pour les courses neige/glace à la belle saison.
Profites-bien de tes escapades dans les Ecrins...

Oliv, merci les Ecrins!


xave 18/01/2010 18:40


salut olivier,votre blog est très bien construit ,belles photos et commentaires soignés.ne changez rien les gars et je vous souhaite
chaleureusement de vivre à fond cette passion qui nous est commune.

xave .......un amoureux fou des Écrins.