Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 12:15

Ce sommet n’est sûrement pas le plus connu mais son escalade par la face Est sur 300m de haut promet d’être remarquable, les topos n’en disent que du bien : « escalade variée sur une facette fort raide (rocher compact et excellent), soutenue dans le 3c/4b ». La course est cotée Difficile-, l’engagement est III et il y a des pitons en place dans les passages les plus difficiles.

Avant de se lancer dans l’ascension de Tour Choisy qui culmine à 3671m, nous devons monter au refuge Adèle Planchard. Quel calvers, ce sentier est interminable surtout que nous portons des sacs hyper chargés. Hé oui, nous montons une fois de plus le packtage de bouffe, pour trois jours cette fois-ci. Nous avons décidés de rentabiliser la montée en effectuant une seconde course après Tour Choisy. Nous avons mis plus de 5 heures pour monter, le décor est magnifique avec une vue sur la face nord de Roche Faurio et le couloir du même nom.

 

Le lendemain, nous déjeunons avec tous les gens qui partent pour l’ascension de la Grande Ruine (la course facile du secteur) puis nous rejoignons à nouveau les dortoirs en attendant que le jour se lève. Il est 6 heures, nous allons sur le Glacier Supérieur des Agneaux en direction de l’Ouest jusqu’au col des Neiges (3348m), là nous apercevons le magnifique obélisque de Tour Choisy déjà au soleil.

Le glacier Supérieur des Agneaux au petit matin

Nous descendons aussi bien que possible dans les éboulis jusqu’au glacier de la Casse déserte et avançons à flanc jusqu’à l’attaque de Tour Choisy. Nous escaladons dans des rochers tout pourris jusqu’au névé où nous allons laisser piolet, crampons et chaussures pour s’alléger au maximum.

L’imposante face Est de Tour Choisy observée depuis le col de Neiges : 300m d’escalade en 8 longueurs

Le col des Neiges vu depuis le névé de Tour Choisy

Il est 8 heures, nous contournons le névé par la gauche puis Théo s’élance dans la première longueur qui est facile, il y a un peu de recherche d’itinéraire, le but étant de rejoindre (en 2 longueurs à peu près) une terrasse située à la base de la seule grande cheminée ascendante qui raye en oblique à gauche la face Est. Nous mettons en place quelques coinceurs.

Le départ de l’itinéraire, l’escalade est facile

Nous nous élançons alors successivement dans la magnifique rampe qui mène en 1 ou 2 longueurs à une brèche sur l’arête Est/Sud-Est. Certains passages sont bien raides mais jamais très difficiles. Les prises sont grosses et le rocher excellent. Il y a des pitons le long de la rampe mais c’est bien de placer un ou deux coinceurs en plus.

La rampe oblique

Nous effectuons l’escalade en tirant des longueurs. Depuis le sommet de la rampe, il faut traverser la face Est sur 50m. La cotation est 3b. Ce passage est le plus beau, assez aérien et peu protégé, l’ambiance est excellente !


Olivier dans la traversée de la face Est


Nous grimpons un petit passage surplombant puis continuons l’escalade dans un couloir qui s’élargit de plus en plus. Il y a deux longueurs comme ça, ce sont les moins intéressantes, attention à ne pas décrocher des pierres qui tomberaient inexorablement sur les cordées situées ci-dessous (s’il y en a).

Théo s’élance dans la dernière longueur où la cheminée se referme, il y a un piton je crois. La météo tourne au mauvais. Le final est très ludique et la sortie s’effectue directement au sommet.

Théo dans la dernière longueur


Olivier sous la sortie

 

Au sommet, on se dépêche de débuter le premier rappel car les nuages sont menaçants. On aperçoit même pas la Meije mais juste le Pic Bourcet situé juste à côté.

Sommet de Tour Choisy et rappel de descente

 

Pour la descente, il n’y a pas besoin de faire la traversée en sens inverse, un rappel intermédiaire permet de descendre directement dans la face. Nous avons réussis à coincer 2 rappels dans la première partie, après coup je vous conseille de désescalader l’avant dernière longueur.

Après 1h30 de rappel, nous retrouvons nos affaires et descendons en rappel la partie pourrie de départ et franchissons la rimaye. Encore 1h30 et nous arrivons au refuge.

 

L’ascension de Tour Choisy par cet itinéraire est intéressante, l’escalade est assez verticale par endroit mais il faut bien observer les prises pour passer délicatement sans s’épuiser. L’itinéraire n’est pas compliqué. La traversée gazeuse. Nous n’avons presque pas escaladé corde tendue. Des dégaines, des sangles de 120 cm et 3 coinceurs permettent de parcourir la face. Nous garderons un très bon souvenir de cette ascension, une expérience de plus dans notre bagage…

Bilan : 1h30 d’approche, 4h d’escalade, 1h30 de rappel et 1h30 pour le retour puis une bonne bouffe en arrivant. Demain, ce sera finalement l’ascension de la Tour Carrée de Roche Méane ;-).


Olivier & Théo

Partager cet article

Repost 0
Published by Oliv et Aurel - dans Alpinisme Ecrins
commenter cet article

commentaires