Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 11:15

Tout simplement EXTRA ! A mon avis, l’un des plus beaux itinéraire hivernal du Sancy ! Qui osera dire le contraire ? Une ligne esthétique, cachée dans les entrailles du Dôme, une véritable ambiance goulotte dont l’ascension impose un beau combat technique.

La glace, la neige, le rocher, la terre, l’herbe : les styles de terrain et de grimpe sont variés, tout comme les moyens de protection : broches, pitons, coinceurs. Nous estimons la cotation à TD dans son ensemble pour des conditions glace/neige excellentes.

Retour sur une journée « d’un autre temps »…

Remise en lueur par la cordée de Sancy ascension, ouverte apparemment par Vimal en 1937, nous avions contemplé quelque fois cette ligne et étions bien motivés pour aller s’y frotter. L’enneigement abondant des 20 derniers jours et les températures négatives depuis 1 semaine ont mis l’itinéraire en condition, c’est le moment d’y aller.

L1 débute par un petit ressaut et une pente de neige/glace compacte (1 piton en place), ensuite il y a un passage technique en glace épaisse à 70° max sur 10m puis une pente de neige pour aller jusqu’à R1 (sur arbuste).

DSC03062Départ de la goulotte Vimal

DSC03069 Le début de L1

DSC03077Section en glace dans L1

Nous apercevons le bloc coincé de L2 une dizaine de mètres plus haut, ça ne semble pas évident ! Allons voir de plus près. Un coinceur dans une fissure, 2 pitons à gauche du bloc coincé agrémentés de deux dégaines explose et le crux de la goulotte Vimal est assez bien protégé. Nous faisons l’un après l’autre les crochetages de piolets dans un large trou herbeux, puis on se hisse avec les jambes en opposition sur les parois rocheuses de la goulotte, quelques coups de piolet dans la glace et une sortie bien physique permettent d’en découdre avec ce verrou. UN GRAND MIXTE AUVERGNAT ! Ouf c’est passé, le plus dur est de s’y engager. Difficulté estimée à 5+/6a peut-être.

DSC03087Avant le bloc coincé dans la deuxième longueur

DSC03094Le franchissement du bloc coincé, passage technique impressionnant et atypique

DSC03097Le trou du bloc coincé, confirmation : ça ne passe pas dessous

L2 continue par un nouveau pas délicat sur 3m non protégeable (chute interdite), une fine et étroite goulotte, un zigzag entre les rochers puis une pente de neige qui mène à un second relai que nous avons installés sur pitons dans une petite fissure à droite.

DSC03099DSC03103

Glace, rocher, herbe dans L2, c’est plus raide qu’il n’y paraît !

DSC03101Arrivée au relai de L2

DSC03118Chaudefour depuis la goulotte Vimal

Nous entamons la troisième et dernière longueur : un ressaut non protégeable assez délicat mais très court nous amène sur une pente de neige jusqu’au second bloc coincé. Mais cette fois on peut passer dessous : c’est génial ! Un peu de renfougne pas bien difficile (1 piton en place) mais bien amusant permet de passer par le trou. On rejoint le sommet de la Vimal (1 piton en place) quelques mètres plus haut par un ressaut facile en neige/glace.

DSC03106DSC03120

    Ressaut dans L3 non protégeable (vu du bas)                                     Vu du haut

DSC03122L’arrivée au second bloc coincé dans L3

DSC03127Style renfougne au bloc coincé

DSC03125L3 vue depuis le bloc coincé

52 tracéLa goulotte Vimal au Dôme, observée 2 mois plus tôt


Le Sancy nous surprend encore, la goulotte Vimal est là pour nous le prouver. Un itinéraire qui deviendra peut-être un passage incontournable pour tout alpiniste auvergnat, un peu à l’image de la Dent de la Rancune pour le falaisiste. Je m’enflamme peut-être mais allez-y vous ne serez pas déçus.

La goulotte Vimal, c’est presque 150m d’escalade sur glace, neige, mixte dans une véritable ambiance montagne et avec des difficultés particulières, les blocs coincés et la renfougne. Attention tout de même, la cotation est estimée à TD (Très Difficile) donc comme ça l’indique mieux vaut avoir fait ses armes avant de « s’y jeter ». Nous avons eu d’excellentes conditions, cela me semble indispensable pour réussir l’ascension dans son intégralité (les difficultés de L2 pouvant être shuntées mais cela perd tout son charme…).

Le matos minimum : 2 broches courtes, 4 pitons, 2 coinceurs, 2 dégaines explose et les outils classiques.

 

Olivier et Théo

DSC03131-copie-1La cordée en haut de la Vimal

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ivan 19/03/2010 10:07


Hé non il y a confusion, Sancyascension c'est Pierlo +/- le club de la Roche Blanche, & moi je suis Ivan +/- le club Jeunes & Montagne et constitue une sorte de 3° équipe engagée dans
l'exploration du Dôme. Sans blog - Mais bon là, les piolets sont bien archivés à la cave... la suite en 2011.


Olivier 19/03/2010 11:28


ok c'est noté,
l'occasion pour moi de visiter le site internet jeunesetmontagnes
Du coup, quelle difficulté pour "la voie des grottes"au Dôme?
bonne continuation...


Ivan 15/03/2010 00:14


on a vu votre cordelette rouge samedi et je me suis bien douté que c'était votre équipe qui avait fait un demi tour (sinon la cordette aurait été ramassée !!! ). Du coup je me suis fait du soucis
et je craignais la bonne chute !!! heureux de savoir que vous avez été sages. Le demi-tour dans ce genre d'itinéraire est souvent le choix le plus judicieux...les conditions changent vite. En effet
la glace avait partiellement fondue et pour protéger le crux j'ai souvenir d'avoir vissé une broche courte dans une colonette de glace, peut-être psychologique... mais qui aide... je suis pas sur
de passer sans

De notre côté samedi nous avons ouvert une autre goulotte dans le dôme... entre la diagonale et la voie Barrau, on l'a appelé la voie des grottes...190m, 4 longueurs homogènes et soutenues, avec
une traversée suspendue e 3° longueur... une merveille


Olivier 15/03/2010 12:37


Raisonnable pour nous en effet et déjà bien contents d'avoir crapahuté dans la Vimal.
La "voie des grottes",  chapeau pour cette ouverture! Vous avez du "fêter" ça :-)
J'imagine qu'il y a plus de mixte et moins de neige, plus raide aussi. ça augmente encore l'intérêt de la vallée de Chaudefour!
Bientôt le récit sur Sancyascension j'imagine...


Jo 13/03/2010 22:49


joli, superbe ambiance...


eric 13/03/2010 17:45


super, il fallait en profiter maintenant car les conditions étaient excellentes et conditionnent un peu la course. sinon la goulotte diagonale, vous avez pas tentez le truc ? dommage , elle est
bien classe (mais c'est vrai un peu plus dur pour L1)
bonne grimpe
eric


Olivier 13/03/2010 20:03


Concernant la diagonale, on a essayé de partir dans le crux, mais on a préféré abandonné... c'est un peu plus difficile. Après coup, j'ai comparé nos photos avec les autres, il semble qu'il y avait
un peu moins de glace ce jour-là.
On a laissé en place une cordelette qui constitue "une protection" pour le départ du crux.
ça a l'air d'être un bel itinéraire, différent de la Vimal.